Breaking News

Le match rétro de la semaine – Detroit Pistons @ New Orleans Jazz, 1978

Match Rétro

Il est peu fréquent de voir Pete Maravich à l’oeuvre et Basket Rétro vous propose justement un match complet avec un précurseur du basket spectacle. A défaut d’avoir connu des succès collectifs, « Pistol Pete » a offert au public un show inoubliable.

Nous sommes le 22 janvier 1978 à La Nouvelle Orléans pour une rencontre entre le Jazz (ils partiront dans l’Utah en 1979) et les Pistons. Loin de figurer parmi les cadors avec un bilan négatif pour les deux franchises, le match en vaut pourtant la chandelle. Autour de l’intérieur star et sous-estimé, Bob Lanier, on retrouve le meneur Eric Money et deux futurs joueurs de Boston au début des années 80, Chris Ford et M.L Carr, rôles players et également connus pour être des coachs très médiocres dans les années 90, surtout le second. Le Jazz peut compter sur Pete Maravich, du moins quand la santé lui laisse du répit. A force de trop tirer sur la corde, le physique de Maravich ne tient plus qu’à un fil avec une moyenne qui oscille entre 35 et 40 minutes par match.

L’année précédente, il avait réalisé sa plus belle saison en carrière avec plus de 31 points par rencontre. Avec son jeu à haut risque (5 pertes de balle en moyenne!), Pistol Pete alterne le bon et le mauvais côté du basket. Son style, c’est justement le basket champagne, moins efficace, mais rien de mieux pour enflammer la foule. Il est entouré de l’ailier fort Truck Robinson, un intérieur très solide des seventies jusqu’au milieu des années 80 où il termine sa carrière aux côtés de Bernard King à New York et également un vieillissant Gail Goodrich qui après avoir fait le bonheur des Lakers avec Jerry West, Elgin Baylor et Wilt Chamberlain, coule ses derniers moments de basketteur pro en Louisiane.

BOXSCORE

DETROIT PISTONS @ NEW ORLEANS JAZZ 1978

Crédits: NBA/AllsportsTV

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Pred (317 Articles)
Fan de MJ, d'Hakeem, Bird et Sir Charles notamment, déteste les Sonics et le Thunder, peu d'amour pour les Lakers, mais adore par-dessus tout le basket "tough". A passé plus de 10 ans sur la toile basket à débattre et râler comme tout vieux qui se respecte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s