Breaking News

Bill Bradley, un double champion NBA devenu sénateur

Portrait

La légende de Bill Bradley débuta avec la décision de refuser plus de 70 propositions de bourses d’études pour devenir l’un des plus grands joueurs universitaires de l’histoire. à l’université de Princeton en inscrivant 2 503 points et réalisant une moyenne de 30,2 points de moyenne sur l’ensemble de sa carrière universitaire. Portrait de celui qui fête aujourd’hui ses 74 ans.

Mais avant de rejoindre les Knicks en 1967, Bill Bradley (74 ans), 1m98, est le capitaine de l’équipe américaine qui remporte la médaille d’or aux Jeux Olympiques de 1964 et qui poursuit ses études à Oxford en Angleterre. Après ses études, il découvrit le basket européen à Milan en Italie, dans lequel il remporta la Coupe d’Europe des clubs champions. Joueur intellectuel par excellence, Bill Bradley, est l’un des meilleurs shooteurs à trois-points.

Les offres alléchantes des Knicks déjà clairement formulées lors de la draft 1964, Bill rejoignit Big Apple et sa fabuleuse équipe qui jouait les premiers rôles en NBA. Il faut se dire qu’à l’époque les équipes étaient déjà majoritairement composées de joueurs de race noire qui trustaient les meilleures places également dans les classements. Bill ne se laissa pas impressionner et se plaça en tant qu’arrière des Knicks en remplaçant des Dick Barnett, Walt Frazier , Earl Monroe, Dean Meminger “etc.. Bref la crème de la crème en somme.

BradleyChampion NBA en 1970, l’année 1972.73 fut bénie dans la vie du futur sénateur Bradley. Il remporta son 2ème titre NBA comme le sixième homme des Knicks avec la palette de stars de l’époque: celle qui fit rêver Spike Lee, un autre new yorkais bientôt célèbre mais adolescent de 15 ans. Cette année avec le grand Willis Reed a pivot Bill marqua 18 points de moyenne capta 301 rebonds (soit plus de 3 par matchs et délivra 367 passes décisives en 82 matchs…!

Il se retire en 1977 avec une moyenne de 12,4 points, mais sa contribution se mesure également par des variables qui n’apparaissent pas dans les statistiques. Bill Bradley, qui embrassa une nouvelle carrière comme sénateur de New jersey entre 1979 et 1997. L’ancien pivot a surtout fait parler de lui en 2000, en se présentant à l’investiture démocrate pour la présidentielle américaine. Le soutien de Michael Jordan et de Phil Jackson n’a pas suffit, puisque c’est Al Gore qui s’était finalement imposé.

SES STATS NBA

BillBradleyStats

SON PALMARÈS

  • 2 fois champion NBA en 1970 et 1973
  • Vainqueur de la Coupe d’Europe des clubs champions en 1966 avec Milan
  • Champion olympique en 1964
  • NBA All Star en 1973
  • Meilleur joueur NCAA en 1966
  • Son maillot n°24 est retiré par les Knicks

LA CARRIÈRE DE BILL BRADLEY EN IMAGES

Crédits photo : Daily News

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (688 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s