Breaking News

3 Août 1949, la BAA et la NBL fusionnaient pour former la NBA

Histoire

Lors de sa création en 1946, le but de la BAA était de contester l’hégémonie de la NBL, de 9 ans son aînée, sur le plan national. Avec l’ambitieux Maurice Podoloff à sa tête, la BAA réussit largement son pari et la fusion entre les deux ligues fut inéluctable, formant ainsi la NBA il y a tout juste 68 ans.

C’est donc le 3 Août 1949, à l’Empire State Building, que la BAA et la NBL fusionnèrent pour former la NBA. Maurice Podoloff fut logiquement élu comme patron de la NBA, du fait de sa grande capacité à créer des évènements et à développer la popularité du sport à travers le pays.

Pour cette nouvelle saison, la Ligue se compose de 17 équipes réparties en 3 divisions (Est, Ouest et Centrale) avec des villes aussi bien grandes que petites et un public grandissant et attiré par ce développement massif du basket.

Les Indianapolis Jets et les Steamrollers Providence disparurent en 1949 de la BAA, mais la fusion avec la NBL permit l’intégration de 7 nouvelles franchises : Anderson Packers, Denver Nuggets, Sheboygan Redskins, Syracuse Nationals, Tri-Cities Blackhawks, Waterloo Hawks et les Indianapolis Olympians. A noter également la première apparition d’un joueur noir américain dans le championnat : Nat Clifton. Ce fut également la première saison de figures légendaires de la Ligue : Bob Cousy, et Red Auerbach.

GEORGE MIKAN, PREMIER MAÎTRE DE LA NBA

Affiche pour la rencontre Olympians vs Lakers

Affiche pour la rencontre Olympians vs Lakers

Chaque équipe disputait 68 matches de saison régulière et la réussite ne fut pas égale pour tous. Dans la Division Est, les Nationals Syracuse écrasaient la concurrence et finirent avec la première place avec un bilan de 51 victoires pour 13 défaites.

La lutte pour la conquête de la Division Centrale fut beaucoup plus âpre avec les deux premières équipes qui étaient à égalité avec un bilan de 51 victoires pour 17 défaites. Les Rochester Royals et les Minneapolis Lakers s’affrontèrent pour savoir qui finirait en tête de la Division et à ce jeu là les Royals l’emportèrent.

Pour la troisième place on retrouvait là encore deux équipes avec le même bilan de 40 victoires pour 28 défaites : les Chicago Stags et les Fort Wayne Pistons qui s’inclinèrent et finirent la saison à la 4ème place. A l’Ouest, les Indianapolis Olympians remportèrent la division mais avec un bilan de seulement 39 victoires et 25 défaites.

Cette saison là, c’est George Mikan qui remporte une deuxième fois d’affilée le titre de meilleur scoreur de la Ligue avec une moyenne de 27,4 points de moyenne.  « Mikan était impossible à arrêter quand il était sur le terrain » déclara un joueur de Syracuse. Il figurera logiquement dans la All-NBA First Team aux côté de Bob Davies et Jim Pollard (déjà sélectionnés en 1949) mais aussi de Max Zaslofsky et de Alex Groza.

PLAYOFFS : DES LAKERS TOUJOURS AU POUVOIR

Avec 4 équipes de chaque division qualifiées, la plateau est plus relevé cette année.

A l’Est les qualifiés sont les Nationals, Warriors, Knicks et Capitols. Ces 4 équipes s’affrontent en demi-finales de Division où les deux premiers de la Division (Knicks et Capitols) sweeperont leurs adversaires par 2 victoires à 0. En finales de Division les Capitols s’imposeront 2 victoires à 0 et accèderont aux Finales NBA. En effet, vu la disposition des Playoffs cette année-là, les équipes évoluant à l’Est avaient un tour de moins que celle des autres divisions qui devaient se rencontrer avant de jouer les Finales NBA. A l’Ouest on retrouve au premier tour un affrontement entre les Olympians et les Redskins et entre les Packers et les Blackhawks. Les manches seront plus serrées et s’affronteront en finales de division les Packers et les Olympians. Ces derniers s’inclineront et offriront donc aux Packers la possibilité de participer aux demi-finales NBA qui donnent droit à un accès aux Finales en cas de victoire face au vainqueur des Playoffs de la Division Centrale.

Dans cette Divison justement on retrouve les Lakers face aux Stags et les Pistons face aux Royals. Là aussi, pas de lutte acharnée et les Lakers affrontent les Pistons en Finales de Division. Portés par un Mikan au sommet de son art, les Lakers accèdent aux demi-finales NBA où ils vont écraser les Packers, certainement fatigués par un nombre de matches joués plus important.La Finale NBA verra donc s’affronter les Lakers de Minneapolis, en quête d’un back-to-back, et les Syracuse Nationals. Au meilleur des 7 matches, les Nationals ne pourront rien faire, malgré le fait qu’ils aient joué une série en moins, face au talent de George Mikan qui va amener son équipe vers une victoire éclatante de 4 à 2 écrivant une page de l’Histoire de la Ligue et des Lakers. Pour information, Mikan tourna à près de 30 points de moyenne durant ces playoffs.

Crédits photo : Only A Game

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Maxime Duchamp (30 Articles)
fan de NBA actuelle et ancienne et grand supporter des Detroit Pistons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s