Breaking News

[Happy Birthday] Tim Hardaway, le Roi du Crossover

Portrait

Ancien meneur de jeu de la Grande Ligue, Tim Hardaway (51 ans aujourd’hui) s’est affirmé comme l’un des meilleurs de tous les temps. Du haut de son petit metre 80, Tim a su se rendre célèbre par ses shoots improbables au buzzer, mais surtout par ses brusques et inccessibles changements de direction balle en main, les crossovers, qui lui ont valu ce surnom de « killer crossover ».

Après avoir passé son bac et joué pour l’équipe de son lycée, le Carver High School, Tim Hardaway atterit en NCAA et joue pour the University of Texas at El Paso. Il remporte le titre de meilleur joueur universitaire de 1m 83 ou moins, the Frances Pomeroy Naismith Award. Lors de la draft 1989, les Warriors de Golden State le draftent au premier tour en 14è position.

Les Bulls avaient Jordan, Pippen, et Rodman, les Lakers, Magic, Abdul-Jabbar et Worthy. Avec l’arrivée de Tim Hardaway dans leurs rangs, les Warriors complètent leur propre trio, « The Run TMC » (Tim Hardaway, Mitch Richmond, et Chris Mullin), nom tiré d’un groupe de rap en vogue à l’époque « The Run DMC ». Le jeu en pénétration de Tim et ses passes inattendues complètent parfaitement l’explosivité de Mitch Richmond, et la gâchette Chris Mullin, qui emplie un maximum de shoots extérieurs.

TimC’est à la moitié de la saison 1995-1996 que Tim Hardaway, en compagnie de Chris Gatling rejoint les rangs du Heat de Miami contre Kevin Willis et Bimbo Coles. Dès lors, commence une association fulgurante entre Tim Hardaway, et le Big Man Alonzo Mourning.

Tim Hardaway compile 8 à 10 assists par match, et 18 à 23 pts par match, lors de ses meilleures saisons NBA. Les 5 000 pts et les 2 500 assists sont rapidement dépassées. Le seul joueur à l’avoir fait plus rapidement que Tim est un certain Oscar Robertson (ancienne Star des Bucks). Invité 5 fois au All-Star Game, il est le meilleur passeur du Heat de tout les temps, et le leader spirituel de cette même franchise en compagnie de son coéquipier Zo Mourning. Certaines blessures rendent le maestro moins efficace, et font baisser ses stats.

Tim a aussi été candidat au titre de MVP de la saison régulière en 1996-1997, et a été cité dans la NBA First Team cette année là.

Le joueur décline avec l’âge, voila pourquoi, le 22 Août 2001, il est échangé aux Dallas Maverickx contre un deuxième tour de Draft. Ne faisant plus autant pesé la balance, les Nuggets de Denver le font venir en envoyant Nick Van Exel à Dallas. Mais l’ancien de the University of Texas at El Paso, n’a plus le même impact. Il range les Baskets pour devenir consultant sur ESPN et tentera un Coming-Back en 2003 avec les Indiana Pacers sans réel succès.

 » I hate Gay people « 

La carrière du joueur n’a pu rattraper cette phrase que Tim Hardaway a déclaré devant pas mal de monde, suscitant une sorte d’indignation et d’incompréhension générale. Aucun commentaire ne sera fait au sujet de cette regrettable affaire, car ici, on parle de Basketball!

SES STATS NBA

TimHardawayStats

SON PALMARÈS

  • Médaillé d’or au Jeux olympiques d’été de 2000.
  • NBA All-Rookie First Team en 1990.
  • 5 sélections au NBA All-Star Game en 1991, 1992, 1993, 1997, et 1998.
  • All-NBA First Team en 1997.
  • All-NBA Second Team en 1992, 1998.
  • All-NBA Third Team en 1993.

SES RECORDS

  • Deuxième joueur à atteindre aussi rapidement les 5000 pts et les 2500 assists en NBA. Il a fallu 262 matchs à Hardaway pour y arriver, contre 247 pour Oscar Robertson.
  • Il détient le record de passes décisives réalisées sous les couleurs du Heat avec 1947 assists à son compteur perso.
  • Recordman du plus grand nombre d’interceptions en un match de playoffs. 8 au match 2 de la demi finale de conférence en 1991 contre les Lakers. Il réiterera cela au premier tour des playoffs, match 4 contre les Supersonics de Seattle en 1994.

UN MIX RETRAÇANT LA CARRIÈRE DE TIM HARDAWAY

Crédits photo : Sports Illustrated/NBAE

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (689 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s