Breaking News

Nikos Galis, 4 fois Top Scoreur de l’Eurobasket avec la Grèce

Eurobasket

Une véritable machine à scorer, c’est en ces termes que l’on pourrait largement qualifier le talent de Nikos Galis. Avec la sélection grecque, l’arrière l’a ainsi démontré en terminant meilleur marqueur d’un Euro à quatre reprises avec au moins 32 points par match : 1983, 1987, 1989, et 1991. Le détail par Basket Rétro.

Natif de New-York, Nikolaos Georgalis dit Nikos Galis a joué son premier championnat d’Europe à 24 ans en 1981 en France. Il avait fini son premier Euro avec 19,9 points par match. Lors des quatre Eurobasket suivants auxquels il aura participé, il aura brillé de mille feux en attaque en multipliant sa moyenne de points de l’Euro 1981 par 1,6 au minimum. En 1983, la Grèce comptait ainsi dans ses rangs sur sa meilleure arme offensive. Bien qu’en phase de poules, l’équipe grecque perdait 4 matchs sur 5, Galis a été éblouissant face aux adversaires européens durant cette compétition. La Grèce termine à la 11ème place en 1983. En calculant sa moyenne de points par match, celle-ci s’élève à 34,5 :

  • 20 points contre la Suède (victoire 69-66)
  • 38 points contre la France (défaite 79-77)
  • 34 points contre l’Italie (défaite 108-83)
  • 25 points contre la Yougoslavie (défaite 77-796)
  • 34 points contre l’Espagne (défaite 100-79)
  • 38 points contre la Tchécoslovaquie (défaite 88-85, match de classements 9 à 12)
  • 46 points contre la Suède (défaite 102-97, match pour la 11ème place)

GALIS, ROI D’EUROPE ET MVP A DOMICILE A L’EURO 1987

4 ans plus tard, pour l’Euro 1987, 12 équipes étaient réparties en 2 groupes de 6. La Grèce s’etait retrouve dans la poule B. Les quatre premiers de chaque s’étaient qualifiés pour les quarts de finale. En phase de poules, les Hélléniques avaient obtenu son ticket pour les quarts grâce à ses 3 victoires en 5 matchs. Galis avait été son fer de lance en attaque :

  • 44 points contre la Roumanie (victoire 109-77)
  • 44 points contre la Yougoslavie (victoire 84-78)
  • 35 points contre l’Espagne (défaite 109-86)
  • 31 points contre l’URSS (défaite 69-66)
  • 34 points contre la France (victoire 82-69 à 72 % aux shoots)
Nikos Galis soulève le trophée de l'Euro en 1987 (c) Globalgreekworld.blogspot.com

Nikos Galis soulève le trophée de l’Euro en 1987 (c) globalgreekworld.blogspot.com

En quart de finale, face à l’Italie, il rentre 38 points à 61 % aux tirs pour un succès des siens 90-78. En demi, il score 30 points avec une adresse de 58 % aux shoots face à la Yougoslavie. En finale, il marque 40 points face à l’URSS de Drazen Petrovic au terme d’un match conclu et gagné après prolongation : 103-101. (89-89 après le temps réglementaire). Galis remportait son premier championnat d’Europe avec la Grèce. Grand artisan à la victoire finale, Galis surnommé « The Gangster » a été élu MVP du tournoi avec ses 37 points de moyenne en 8 matchs. Il a fait partie du meilleur cinq de la compétition avec les soviétiques (ex-URSS) Sarunas Marciulonis et Alexander Volkov, l’espagnol Andres Jimenez, et son coéquipier Panagiotis Fasoulas. La Grèce signait à cet instant son meilleur résultat dans un Euro qui était auparavant une troisième place lors de l’Euro 1949.

En 1987, le leader de l’URSS Sergei Belov avait adoubé Galis pour ses belles prouesses  en finale de l’Euro: «  Je l’admire. Quand vous jouez en un contre un, vous ne pouvez rien faire pour l’arrêter. Jamais je n’aurais pensé qu’un joueur unique puisse battre à lui seul l’Union Soviétique. (source : fibaeurope.com)

Les champions d’Europe 1987 : Nikos Galis, Nikos Stavropoulos, Panagiotis Giannakis, Argyris Kabouris, Nikos Linardos, Panagiotis Karatzas, Michalis Romanidis, Nikos Filippou, Liveris Andritsos, Panagiotis Fasoulas, Memos Iōannou, Fanis Christodoulou

EURO 1989 : GALIS RATE LE DOUBLE AVEC LA GRECE

Deux ans plus tard, la Grèce, dans la peau du tenant du titre avait l’occasion de conserver son titre de champion d’Europe pour la première fois de son histoire à Zagreb en Yougoslavie (avant qu’elle devienne capitale de la Croatie), pays organisateur de cet Euro en 1989. Or, la compétition était réduite avec seulement 8 nations en lice réparties en deux groupes de quatre équipes. Les deux premiers de chaque poule prenaient la direction des demi-finales. La Grèce est parvenue à se hisser dans le dernier carré en allant en demi, match qu’elle a gagné contre l’URSS. Mais elle aura buté en finale contre la Yougoslavie. Les Grecs s’étaient inclinés 98-77 malgré les 30 points de Galis. Avant cette sévère défaite, la Grèce avait réalisé une fois de plus un superbe parcours sous l’impulsion de leur joueur précieux en attaque : Galis. L’arrière égalait presque sa moyenne de points par rapport à l’Euro 87 avec 35,6 points par rencontre. Le détail ci-dessous :

  • 30 points contre la Yougoslavie (défaite 103-68)
  • 30 points contre la France (victoire 80-74)
  • 43 points contre la Bulgarie (victoire 103-73)
  • 45 points contre l’Union Soviétique (victoire 81-80). C’est le deuxième meilleur total de points dans un match derrière les 63 unités d’Eddy Terrace pour l’Albanie à l’Euro 1957.

Galis a été élu dans le meilleur 5 de l’Eurobasket 1989 en compagnie de Drazen Petrovic, Zarko Paspalj, Vlade Divac, et Arvydas Sabonis.

EUROBASKET 1991 : LA GRECE HORS PODIUM, GALIS EFFICACE

Nikos Galis n'aura pas levé les bras comme en 87 après la défaite en finale de l'Euro 89 (c) globalgreekworld.blogspot.com

Nikos Galis n’aura pas levé les bras comme en 87 après la défaite en finale de l’Euro 89 (c) globalgreekworld.blogspot.com

Deux années plus tard, l’Eurobasket 1991 s’est déroulée en Italie à Rome au Palazzo Dello Sport. Comme en 1989, elle a réunit 8 nations réparties en 2 poules de 4. La Grèce de Galis s’est retrouvée dans le B en compagnie de la France, de l’Italie et de la Tchécoslovaquie. Pour son premier match, la Grèce avait affronté l’Italie, le pays organisateur. Galis n’inscrira que 19 points dans la défaite des siens face à ces Italiens : 72-82. Dans le second match, face à la Tchécoslovaquie, c’est un festival offensif auquel a assisté le public de Rome. Mais la Grèce, malgré une bonne lutte, avait lâché prise lors de la prolongation. Défaite 123-113 après l’égalité parfaite à la fin du temps réglementaire : 105-105. Galis avait inscrit 32 points. Pour son dernier match de poule, les Grecs battaient la France grâce notamment aux 39 points de Galis : 93-81. Cette victoire était insuffisante pour rejoindre les demi-finales et la Grèce a dû se contenter des matchs de classements.

Pour son premier match de classement (entre la 5ème et la 8ème), la Grèce a été opposée à la Bulgarie. Les Grecs s’imposaient aisément avec 27 points d’écart à l’arrivée : 110-83. Galis, dans ses standards, qu’on lui connaît, a fini la rencontre avec 35 points. La Grèce jouait ensuite un match pour la cinquième place où elle croisait à nouveau  la Tchécoslovaquie qui l’avait battue en phase de groupes. Le match a été cette fois-ci moins offensif que le premier et le résultat final était à l’avantage cette fois-ci des Grecs qui ont écarté leur adversaire avec une victoire de 14 points : 95-79. Galis aura scoré 37 points dans cette rencontre. L’équipe grecque avait terminé cet Euro en Italie à la cinquième place. Agé de 34 ans en 1991, Galis aura marqué en moyenne 32,4 points par rencontre. Il figurait à nouveau dans le meilleur cinq du tournoi avec l’italien Ferdinando Gentile, les Yougoslaves Toni Kukoc et Vlade Divac et l’Espagnol Antonio Martin.

Au terme des 4 Eurobasket d’affilée que Galis aura joué (1983, 1987, 1989 et 1991), celui qui a été intronisé au Hall Of Fame FIBA, aura inscrit une trentaine de points par match sur ces éditions cités précédemment. Il est actuellement toujours le meilleur marqueur de l’histoire de l’Eurobasket. 1030 ou 1004 points ? On ne sait pas quel est le bon chiffre car ses 26 points contre l’Allemagne n’auraient pas été validée. Tony Parker qui jouera l’Eurobasket 2015 dépassera sans doute dans cette compétition Nikos Galis pour devenir le nouveau meilleur marqueur de l’Eurobasket mais en jouant plus de matchs que la légende du basket grec (59 pour le meneur des Spurs contre 33 pour Galis).

Galis a marqué le basket grec et européen de sa génération. Basket Rétro avait dressé son portrait d’ailleurs. Vous pouvez le retrouver en cliquant sur le lien ci-contre : portrait de Nikos Galis.

LES 40 POINTS DE NICK GALIS EN FINALE DE L’EURO 87

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (430 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s