Breaking News

Il y a 63 ans, les Bleus atteignaient le dernier carré des championnats du monde

Equipe de France

12 septembre 1954. Il y a tout juste 63 ans, l »Equipe de France de basket, emmenée par André Vacherese et Jean-Paul Beugnot, a marqué son histoire en accrochant une excellente 4ème place aux championnats du monde de 1954. 

En 1954, c’est le Brésil qui avait eu la charge de l’organisation des championnats du monde. Il était le seul candidat et le tournoi dut se passer de l’Argentine (tenante du titre), de l’URSS, de la Hongrie, du Mexique, de Cuba, de l’Egypte. Tous forfaits.

Après un premier tour ayant vu l’élimination du Paraguay, du Chili, de la Yougoslavie et du Pérou, les 8 meilleures équipes se retrouvaient au tour final. C’est donc les Etats-Unis, le Brésil, les Philippines, la France, Taiwan, l’Uruguay, le Canada et l’Israël qui composaient ce dernier grand huit.

Côté français, après la 5ème place obtenue aux derniers championnats du monde et la 3ème place européenne en 1953, la sélection tricolore se classa au quatrième rang de ce championnat du monde. Le roannais André Vacheresse et Jean Paul Beugnot, 4ème marqueur du tournoi, étaient les chefs de file de cette sélection.

world54A la surprise générale, les Philippines terminèrent le tournoi avec une médaille de bronze dans le sillage de l’excellent Carlos Loyzaga, ce qui constitue encore aujourd’hui la meilleure performance d’un pays asiatique dans un championnat du monde. Terminant deuxième de son groupe juste derrière le Brésil et devant le Paraguay au premier tour, les Philippines ont été défaits contre les USA de 13 points lors du dernier tour, dans un match décisif.

C’est donc avec logique que le Brésil et les Etats-Unis se sont retrouvent en finale afin de se disputer un titre mondial dans une atmosphère plutôt hostile. Lorsque les supporters brésiliens s’aperçurent que les joueurs américains étaient les principaux rivaux de leur équipe, ils se mirent à les conspuer à chaque fois qu’ils entraient sur le terrain, et de nombreuses manifestations populaires avaient lieu.

Les américains furent choqués de pratiquer le basket dans un contexte aussi hostile. La veille du match Brésil-USA, qui décidait du titre mondial, ils allèrent trouver à son hôtel William Jones, grand manitou de la fédération internationale, pour annoncer leur forfait… Jones faillit en avaler son cigare N’appréciant guère se faire insukter en échange d’un titre mondial, les américains leur expliquaient la raison de leur colère. Il fallut attendre de longs pourparlers, et que William Jones use de son art de la diplomatie pour que les américains acceptent de disputer la rencontre.

Malgré de nombreux drapeaux vert et jaune, des pétards et des arbitres passablement nerveux, les Etats-Unis passèrent plus de vingt points aux brésiliens sur le score de 62-41. Il n’y eut aucun incident, et si quelques sifflets s’élevèrent, il y eut davantage d’applaudissemnts. Ainis, le nombre de fans inconditionnels ne fut pas suffisant pour permettre au Brésil d’être sacré champion du monde en 1954.

En 1954, l’équipe des USA était alors composée d’ingénieurs, de cadres et d’ouvriers agricoles de l’usine Caterpillars, installée à Peoria dans l’Illinois. Les Caterpillars avaient certes été champions de l’AAU (Amateur Athletic Union) en 1952, 1953 et 1954, mais il s’agit de constater qu’il s’agissait bien d’une simple équipe d’une usine. Ça laisse songeur sur les ressources des Etats-Unis et sur leur suprématie totale à cette époque.

LE CLASSEMENT FINAL DU TOURNOI

Position Equipe Bilan
1  USA 9–0
2  Brésil 8–1
3  Philippines 6–3
4  France 4–5
5 Drapeau : Taipei chinois Taïwan 3–6
6  Uruguay 4–5
7  Canada 3–6
8  Israel 2–7
9  Paraguay 3–2
10  Chili 3–2
11  Yougoslavie 1–4
12  Pérou 0–5

LE MVP DU TOURNOI

  •  Kirby Minter (USA)

LE CINQ MAJEUR DU TOURNOI

  •  Carlos Loyzaga (Philippines)
  •  Kirby Minter (USA)
  •  Oscar Moglia (Uruguay)
  •  Zenny de Azevedo (Brésil)
  •  Wlamir Marques (Brésil)

LES TOP SCOREURS DU TOURNOI

  •  Oscar Moglia (Uruguay) 18,6 points
  •  Carl Ridd (Canada) 18,2 points
  •  Carlos Loyzaga (Philippines) 16,4 points
  •  Jean-Paul Beugnot (France) 12,0 points
  •  Kirby Minter (USA) 11,1 points
  •  Amaury Pasos (Brésil) 11,1 points
  •  Doug Gresham (Canada) 10,8 points
  •  Angelo Bonfietti (Brésil) 10,7 points
  •  Abraham Shaneir (Israël) 10,7 points
  •  Wlamir Marques (Brésil) 10,5 points

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Antoine Abolivier (76 Articles)
Tombé dans le basket en découvrant Tony Parker et Boris Diaw. Passionné par tout ce qui touche à son histoire que ce soit le jeu, la culture ou les institutions. Présent sur twitter, @AAbolivier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s