Breaking News

[Hommage] Red Auerbach, fondateur d’une dynastie

Histoire d'un coach

Son nom est omniprésent dans tous les livres de basket-ball. Arnold (Red) Auerbach a dominé le jeu depuis ses débuts en tant qu’entraîneur et fondateur de la dynastie des Celtics de Boston jusqu’à son statut actuel. Alors qu’il nous a quitté le 28 octobre 2006, Red Auerbach aurait fêté ses 100 ans aujourd’hui s’il avait encore été de ce monde. Hommage.

Auerbach, très versatile, débuta sa carrière d’entraîneur en 1946, année durant laquelle l’ABA devient le précurseur de la NBA. Gräce à Auerbach, un jeune homme fougueux et plein d’assurance de 29 ans, les Capitols de Washington obtinrent un record de 49-11 la première année et remportèrent le titre de la Division Est.

Deux saisons supplémentaires à Washington aboutirent à un autre titre en division et à une année avec les Tri-Cities Blackhawks leur assura une position plus permanente. Lorsqu’en 1950, Auerbach prit les Celtics en main, il commença immédiatement à créer les fondations d’une dynastie.

Rétrospectivement, ce fut par sa vision qu’Auerbach fut un génie. Il désirait une attaque plus énergique avec des joueurs pouvant réagir vite et un pivot prédominant en mesure de leur faire des passes. Le joueur magique, Bob Cousy, fit son entrée en 1950, et l’arrière Bill Sharman un an plus tard. Bill Russell fut acquis en 1956 à un prix très élevé (en change de Cliff hagan et Ed Macauley, deux futurs joueurs du Hall Of Fame), mais cela valait certainement la peine d’obtenir la star de San Francisco.

1984 NBA Finals - Game 7: Los Angeles Lakers vs. Boston CelticsAvec toutes les pièces placées et un flux continu de joueurs secondaires (Tom Heinsohn, Sam Jones, K.C Jones, John Halvicek, Tom Sanders et Don Nelson) défilant au Boston Garden. Auerbach, cigare au bec, se concentrait sur l’entraînement de l’équipe dynamite qu’il avait constitué. Et de 1957 à 1966, les Celtics remportèrent neuf titres de la Division Est et neuf titres NBA, dont c’est un record avec huit titres consécutifs. Le seul échec a eu lieu en 1958, lorsque les Celtics perdirent face à St Louis en finale NBA.

La présence d’Auerbach sur la touche était loin d’être passive. Il était agressif, exigeant et prêt à exploser à tout moment. Les arbitres étaient une cible idéale et sa langue acérée irritait et provoquait les adversaires les plus sensibles. Il se battait sans cesse et poussait ses joueurs dans leurs derniers retranchements épousant les principes de travail d’équipe et d’une défense impeccable. Les joueurs comprenaient et acceptaient la passion d’Auerbach pour la victoire ainsi que son dénouement au jeu.

« Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui ait joué sous la direction de Red Auerbach et qui ne l’aimait pas, déclarera un jour Bill Russell. Bien sur, je n’ai jamais rencontré non plus, quelqu’un qui ait joué contre lui et qui l’ait aimé. »

BILL RUSSELL, RED AUERBACHAuerbach se retire après le titre NBA de 1966 et donne les responsabilités de l’équipe à Bill Russell grâce à qui les Celtics remportèrent deux titres en 1968 et 1969. Auerbach termine sa carrière avec un bilan record  de 938 victoires pour 478 défaites en saison régulière, de 99 victoires pour 69 défaites en Finale NBA et le trophée de l’entraîneur de l’année en 1965. Ses 938 victoires furent un événement déterminant dans l’histoire de la NBA.

Fidèle à lui même, Auerbach ne prit pas une retraite passive. il s’attellera à diverses activités liées au sport et continua à créer des équipes en tant que directeur général des Celtics qui obtinrent 5 titres supplémentaires dans les années 70 et 80. En 1980, il a été sélectionné par l’Association des Écrivains du basket-ball professionnel comme le plus grand entraîneur dans l’histoire de la NBA.

Pour le 68e anniversaire d’Auerbach, le 20 septembre 1985, une sculpture grandeur nature à son effigie est inaugurée dans le marché de Faneuil Hall de Boston pour montrer l’importance de l’entraîneur et du dirigeant pour la ville. De plus, il est l’un des dix plus grands entraîneurs de l’histoire de la NBA. Le maillot 2 des Celtics de Boston a été retiré en son honneur. Le 28 octobre 2006, Red Auerbach meurt d’une crise cardiaque. Le commissionnaire de la NBA David Stern, des joueurs de toutes époques comme Bill Russell, K.C. Jones, John Havlicek, Larry Bird, Jerry West, Pat Riley, et Wayne Embry rendent hommage à Auerbach comme l’une des grandes personnalités de l’histoire de la NBA.

SON PALMARÈS 

Comme entraîneur

  • 9 fois champion NBA en 1957 et de 1959 à 1966
  • Coach Of The year en 1965
  • 11 fois entraîneur au All Star Game de 1957 à 1967

Comme dirigeant

  • 7 fois champion NBA en 1968, 1969, 1974, 1976, 1981, 1984 et 1986
  • Coach Of The year en 1965
  • Executive Of The Year en 1980

SES STATS NBA

Équipe Année Saison Régulière
V D  % Résultat
Tri-Cities BlackHawks 1949-1950 28 29 49,1 %   Premier tour
Celtics de Boston 1950-1951 39 30 56,5 %   Demi-finale de division
Celtics de Boston 1951-1952 39 27 59,1 %   Demi-finale de division
Celtics de Boston 1952-1953 46 25 64,8 %   Finale de division
Celtics de Boston 1953-1954 42 30 58,3 %   Finale de division
Celtics de Boston 1954-1955 36 36 50 %   Finale de division
Celtics de Boston 1955-1956 39 33 54,3 %   Demi-finale de division
Celtics de Boston 1956-1957 44 28 61,1 %   Champion NBA
Celtics de Boston 1957-1958 49 23 68,1 %   Finaliste
Celtics de Boston 1958-1959 52 20 72,2 %   Champion NBA
Celtics de Boston 1959-1960 59 16 78,7 %   Champion NBA
Celtics de Boston 1960-1961 57 22 72,2 %   Champion NBA
Celtics de Boston 1961-1962 60 20 75 % Champion NBA
Celtics de Boston 1962-1963 58 22 72,5 %   Champion NBA
Celtics de Boston 1963-1964 59 21 73,8 %   Champion NBA
Celtics de Boston 1964-1965 62 18 77,5 %   Champion NBA
Celtics de Boston 1965-1966 54 26 67,5 %   Champion NBA  
Total 823 426 65,9 %

UN MIX DE RED AUERBACH SUR SA CARRIÈRE 

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Patrick Parizot (694 Articles)
Fondateur et rédacteur en chef de Basket Retro. Grand passionné de la balle orange et surtout adepte du basket en tout genre. Apprécie particulièrement le basket vintage et notamment celui des années 70.

1 Comment on [Hommage] Red Auerbach, fondateur d’une dynastie

  1. Et moi qui voulait tant en savoir plus sur la glorieuse époque des C’s… Merci !!!! Un article de mémoire 🙂 RIP Red Auerbach 😦

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s