Breaking News

Top 25 joueurs cultes NBA : Wilt Chamberlain

Top

Credits : Julien Mc Laughlin

 

1959 >1973

 

Véritable Goliath de son époque, la domination physique de Wilt Chamberlain sur le reste de la ligue fut sans égale. Les chiffres parlent d’ailleurs d’eux-mêmes : plus de 30 000 points en carrière, un match à 100 points, une saison à plus de 50 points par match et une moyenne en carrière de plus de 20 rebonds par match. Qui dit mieux?
Athlète hors normes depuis son adolescence, Chamberlain est un phénomène sportif comme on en voit rarement, capable d’exceller dans plusieurs disciplines. Sa taille et son envergure le décident à faire le choix du basket. Dès lors, celui qui se fait surnommer « Wilt the Stilt » (« l’échassier » du fait de ses longs segments) va imposer sa domination dans les raquettes tout au long de sa carrière. Dès sa première saison professionnelle, il s’affirme comme leader de l’équipe de Philadelphie. Récompensé à la fois du titre de rookie de l’année et de MVP, le massif pivot fait étale d’un jeu puissant et d’une vista exceptionnelle. Une lecture du jeu qui lui a notamment permis de devenir le seul pivot meilleur passeur au cours d’une saison. Transféré par la suite aux Lakers, c’est aux côtés des hall of famers Jerry West et Elgin Baylor qu’il adapte son jeu pour permettre à Los Angeles de décrocher le titre en 1972.

——————

slideshow-most-memorable-march-madness-wilt-chamberlain

source : NBC Sports

Pour son premier match au sein de l’Université du Kansas, Chamberlain établit immédiatement le record de points de la faculté avec 52 unités. Il mène les Jayhawks jusqu’à la finale NCAA de 1957, échouant de peu face à North Carolina. Il est néanmoins élu Most Outstanding Player du final Four. L’année suivante il est à l’unanimité désigné pour être membre des All-America et All-Conference Teams. Alors qu’il lui reste encore une année de cursus universitaire, il décide pourtant de quitter Kansas à la fin de sa troisième année afin de devenir professionnel. Non éligible pour la NBA, du fait de son trop jeune âge, il rejoint alors les célèbres Harlem Globetrotters pour accomplir une année de tournée à travers le monde.

——————

——————

Meilleure saison : 50.4 points, 25.7 rebonds, 2.4 passes (1961-1962)

 

 

  • Titres de MVP : 4 (1960, 1966, 1967,1968 )
  • Titres NBA : 2 (1967, 1972 )
  • Sélections All-Stars : 13
  • MVP du All- Star game : 1960
  • MVP des Finales NBA : 1972
  • NBA rookie of the year : 1960
  • All-NBA First team : 1960, 1961, 1962, 1964, 1966, 1967, 1968
  • All-NBA Second team : 1963, 1965
  • NBA All-Defensive First Team  : 1972, 1973
  • Meilleur Marqueur NBA : 1960, 1961, 1962, 1963, 1964, 1965, 1966
  • Meilleur Passeur NBA : 1968
  • Meilleur Rebondeur NBA : 1960, 1961, 1962, 1963, 1966, 1967, 1968, 1969, 1971, 1972, 1973

 

Modèle : Chuck Taylor All Stars

Pour marquer de son empreinte de géant la ligue, Wilt Chamberlain opta pour une paire mythique : la Chuck Taylor All Star. Il faut dire que durant les années 50 ou 60 l’industrie de la sneaker ne proposait guère d’autres choix possibles. Sans véritables alternatives, Converse s’impose alors comme l’unique marque sur le marché de la basket dès 1917 avec la création de son modèle iconique. Avec sa tige haute en toile et son épaisse semelle de caoutchouc, la chaussure conquiert rapidement tous les adeptes et pratiquants du basket-ball. Ainsi il était alors courant de voir toutes les stars de l’époque jouer avec ce modèle devenu, par la suite,  un grand classique à travers les générations. Aujourd’hui encore la Chuck Taylor All Star demeure un grand incontournable.

—————– 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

——————

  • Lors d’un match de lycée, il marqua 90 points dont 60 en 12 minutes
  • À l’Université de Kansas, il fut  champion d’athlétisme dans les catégories du 100 mètres, du saut en hauteur et du triple-saut
  • Il fut animateur radio à la fac avec sa propre émission
  • Il réalisa un jour un dunk si violent que la balle brisa l’orteil de l’un de ses adversaire en tombant au sol
  • Il ne fut jamais exclu d’un match pour 6 fautes
  • Il est le seul joueur à avoir marqué 100 points dans un match NBA
  • Grand séducteur, on lui prête pas moins de 20 000 conquêtes féminines au cours de sa carrière
  • Il a toujours fait don de ses trophées au profit d’œuvres de charité
  • Au terme de sa carrière de basketteur, il évolua comme joueur de volley-ball professionnel au sein de l’International Volleyball Association
  • Alors âgé de 50 ans, il reçut une offre de contrat de la part des New Jersey Nets
  • Grand passionné et collectionneur d’automobiles, il entreprit le design de sa propre voiture « The Chamberlain » quelques mois avant sa mort en 1999

 

Wilt Chamberlain dominates for Philadelphia! #NBAvault

A post shared by NBA History (@nbahistory) on

Crédits gif et visuels : Julien Mc Laughlin

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Julien Mc Laughlin (72 Articles)
Pratiquant assidu de la balle orange depuis plus de 25 ans, l'oeil nourri par les glorieux matchs NBA diffusés sur Canal+ dans les 90s - twitter : @NBAckInTime - @jumclaughlin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s