Breaking News

Top 25 joueurs cultes NBA : Jerry West

Top 25

Crédits : Julien Mc Laughlin

1960 >1974

 

Prenez une pincée de défense acharnée, ajoutez-y une bonne dose de confiance assaisonnée de perfection, saupoudrez par-dessus un tir redoutablement efficace, mélangez le tout et vous obtiendrez la recette du joueur parfait : Jerry West.
Reconnu comme l’un des meilleurs arrières de l’histoire, Jerry West c’est surtout une silhouette, celle de la NBA. Difficile d’imaginer mieux en termes de symbole pour reconnaître l’impact du joueur sur la ligue. Très souvent décisif, celui qui se fait surnommer « Mr Clutch » et « The Logo » incarne l’excellence du basket-ball de par sa capacité à changer le cours d’un match des deux côtés du terrain. Prolifique en attaque et en défense, la pérennité de ses sélections All Star, tout au long de sa carrière, salue la reconnaissance des journalistes et des coachs à l’égard du leader des Lakers. Joueur intelligent et besogneux, West s’est affirmé comme le capitaine du mythique trio de Los Angeles durant les 70’s. Aux côtés des légendes que sont Elgin Baylor et Wilt Chamberlain, il finit par décrocher le titre en 1972. Au terme de sa brillante carrière de joueur, il renoue avec le succès en tant que dirigeant. Tout d’abord pour sa franchise pourpre et or de toujours (champion en 1985, 1987, 1988 et 2000) puis avec les Memphis Grizzlies dans les années 2000.

——————

source : West Virginia Public Broadcasting – AP Photo

Star du lycée East Bank, avec lequel il remporte le titre de l’État de Virginie en 1956, Jerry West effectue tout d’abord des débuts timides en tant que freshman au sein de l’université de West Virgina avant de révéler son talent. Leader offensif des Mountaineers, sa moyenne de 24.8 points par match attire l’attention et lui octroient deux nominations au sein de la prestigieuse All-America Team. Finaliste malheureux en 1959 face à l’Université de Californie, West se voit toutefois sélectionné pour la sélection Olympique l’été suivant. Lors des Jeux de Rome, il décroche l’or après avoir défait le Brésil en finale aux côtés d’Oscar Robertson  et de Jerry Lucas.

——————————

Meilleure saison : 31.2 points, 4.6 rebonds, 7.5 passes (1969-1970)

 

 

  • Titres NBA : 1 (1972)
  • Sélections All-Stars : 14
  • MVP des Finales : 1969
  • MVP du All- Star game : 1972
  • All-NBA First team : 1960, 1961, 1962, 1963, 1964, 1965, 1966, 1967, 1970, 1971, 1972, 1973
  • All-NBA Second team : 1968, 1969
  • All-NBA Defensive First Team : 1970, 1971, 1972, 1973
  • All-NBADefensive  Second team : 1969
  • Meilleur marqueur NBA  : 1970
  • Meilleur passeur NBA  : 1972
  • Palmares Olympique : Or (1960)

 

Modèle : Adidas Superstar Lakers Gold

Créée en 1969 par Adidas, le modèle Superstar va connaitre un réel engouement par les basketteurs en 1970. La chaussure se présente initialement comme une déclinaison  des Adidas Pro Model, en version taille basse. Au début des années 70, on estime à 70% le nombre de joueurs de la NBA à avoir adopté le nouveau modèle de la marque aux trois bandes dont Jerry West qui fut l’un des premiers à arborer une paire. La star des Lakers va même avoir droit à un modèle personnalisé avec des touches dorées qui feront sensation lors des finales de 1970 dans une série de sept manches jouées face aux New York Kicks. Lors de la décennie suivante, la chaussure s’érige comme l’objet culte de la nouvelle culture urbaine au sein des b-boys et des b-girls. Le célèbre groupe de rap Run D.M.C en fera notamment l’emblème de sa génération, mêlant les valeurs du sport à celles de la rue grâce à cette basket devenue mythique.

———– 

 

  • Participe à l’émission TV « Cavalcade of Champions » (1973)

  • Apparait dans le documentaire « Greatest Sports Legends » : Jerry West (1976)

  • Fait une apparition dans un épisode de la série « Arliss » :   Salary Cap This! (1997)

  • Apparait dans le documentaire « ESPN Sports Century » : Jerry West (2000)

    Ce diaporama nécessite JavaScript.

——————

  • L’un de ses frères succomba sur le champs de guerre en Corée du Nord lorsque Jerry fut adolescent
  • Enfant il pratiquait le basket sur un terrain extérieur, portant une paire des gants en hiver et travaillant son tir jusqu’a avoir des gelures sur le bout des doigts
  • Son premier surnom fut « Zeke from Cabin Creek »  en référence à ses modestes origines puisque son père travaillait dans une mine de charbon en Virginie du Sud
  • Une poussée de croissance de 15cm lors de sa troisième année de lycée lui permet d’affirmer son talent sur ses camarades
  • Seul joueur de l’histoire à se distinguer du trophée de MVP des finales alors que son équipe fut vaincue en 1969 face aux Boston Celtics
  • Sa moyenne de 46.3 points, lors des finales de 1969, demeure la meilleure marque à ce jour
  • Sa silhouette a inspiré le designer Alan Siegel pour la création du logo de la NBA en 1969
  • Son lycée de East Bank (Virginie) a été renommé le West East Bank en son honneur
  • Nommé dirigeant de l’année avec les Lakers en 1995 et les Grizzlies en 2004

 

14x All-Star Jerry West in action! #NBAvault

A post shared by NBA History (@nbahistory) on

Crédits gif et visuels : Julien Mc Laughlin

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Julien Mc Laughlin (72 Articles)
Pratiquant assidu de la balle orange depuis plus de 25 ans, l'oeil nourri par les glorieux matchs NBA diffusés sur Canal+ dans les 90s - twitter : @NBAckInTime - @jumclaughlin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s