Breaking News

[NCAA] Corliss Williamson, le « Big Nasty » des Arkansas Razorbacks (1992-1995)

NCAA

Âgé de 44 ans en ce 4 décembre, Corliss Williamson a fait ses preuves à l’université d’Arkansas pendant 3 ans. Avec les Razorbacks, il devient sacré champion NCAA en 1994 en étant un des meilleurs joueurs en finale face à Duke. Basket Rétro revient sur la formidable carrière universitaire de cet ancien ailier NBA de 92 à 95.

Né à Russellville, c’est dans cette ville et lycée de l’Arkansas que Corliss Williamson parfait son basket. Dans un tournoi entre lycées nationaux aux Etats-Unis organisé à Pine Bluff dans l’Arkansas « le King Cotton Classic », il finit avec des moyennes de 28 points et 9 rebonds lors de son année senior. Lors du match pour remporter ce tournoi, face au lycée de Jason Kidd, Williamson réalise le contre du match dans les dernières secondes sur l’actuel coach des Bucks. Williamson est élu MVP de ce tournoi. Elu joueur lycéen de l’année en 91 et 92 (Gatorade National Player Of The Year), son maillot du numéro 34 sera retiré suite à son départ de Russellville High School.  C’est lors de ses années au lycée d’ailleurs qu’on lui attribue le surnom de « Big Nasty » comme son coach l’appelait.

Après le lycée, le choix d’une université s’impose et Williamson n’hésite pas une seule seconde. Il veut aller à la fac d’Arkansas comme il l’a confié : « Au lycée, en junior, j’étais un gros fan de Georgetown mais coach Nolan Richardson a été engagé à Arkansas et j’ai aimé le style de jeu qu’il a apporté aux Razorbacks. Puis c’est à ce point que je voulais devenir un « hog » (surnom d’Arkansas).  (source : searcyliving.net)

FRESHMAN (1992-1993) : PREMIERS PAS EN NCAA

Corliss Williamson - Arkansas Razorbacks (c) Bob Jordan-AP Photo

Corliss Williamson – Arkansas Razorbacks (c) Bob Jordan-AP Photo

Williamson s’engage donc avec les Razorbacks d’Arkansas en 1992. «Big Nasty», pour sa première saison universitaire en tant que freshman, Williamson apporte sa contribution pour cette fac qui est au top niveau. En étant battu par North Carolina au Sweet Sixteen (demi-finale régionale) 80-74 (16 points de Williamson à 7/7 aux tirs et 2/3 aux lancers-francs), Arkansas a réalisé un joli parcours toutes compétitions confondues (saison régulière de 26 matchs, tournoi de la Southeastern Conference = SEC, division dans laquelle évolue les Razorbacks, tournoi NCAA) avec 22 victoires et 9 défaites.

Au premier tour de la Région East du tournoi NCAA, face à Holy Cross, lors du succès large d’Arkansas 94-64 le 18 mars 1993, Williamson score 19 points à 8/12 aux tirs et 3/4 aux lancers-francs. Au second tour, le 20 mars 1993, les Razorbacks battent St-John’s 80-74 avec 13 points de Williamson à 4/6 aux tirs et 5/10 aux lancers-francs. L’ailier, âgé de 19 ans, termine avec 16 points de moyenne le tournoi NCAA et 14,6 points (57,4 % aux tirs et 62,2 % aux lancers-francs), 5,1 rebonds et 1,7 passe sur l’ensemble de la saison. Il fait partie de l’équipe-type des Freshmans de l’année 1993.

SOPHOMORE (1993-1994) LA CONSÉCRATION AVEC LE TITRE NCAA

L’année suivante en 1993-1994, en 25 matchs de saison régulière, sa fac en remporte 23 pour 2 défaites. Lors du tournoi de la Southeastern Conférence, Arkansas perd en finale face à Kentucky 90-78. Mais les Razorbacks sont au sommet de la NCAA avec une victoire en finale 76-72 face à la très forte fac de Duke de Grant Hill et Cherokee Parks. Basket Retro était revenu sur cette finale NCAA d’ailleurs (voir article ici)

Lors de ce match ultime de cette saison, le 4 avril 1994, « Big Nasty » est élu MVP du Final Four grâce à ses belles prestations :

  • 23 points (10/24 aux tirs et 3/5 aux lancers-francs) en finale
  • 29 points (à 11/18 aux tirs, 7/9 aux lancers-francs) 13 rebonds et 5 passes en demi-finale face à Arizona (victoire 91-82)

Lors des tours précédents dans ce tournoi NCAA, Williamson a été clairement un joueur de grande importance de son université :

  • 24 points à 10/13 aux tirs et 4/5 aux lancers-francs face à North Carolina A&T Aggies au premier tour le 18 mars 1994, victoire 94-79
  • 21 points à 8/11 aux tirs et 5/6 aux lancers-francs face à Georgetown au second tour le 18 mars 1994, victoire 85-73
  • 21 points à 10/13 aux tirs et 1/1 au lancers-francs face à Tulsa au Sweet Sixteen (demi-finale régionale) le 25 mars 1994, victoire 103-84
  • 12 points à 6/10 face au Michigan de Juwan Howard et Jalen Rose et d’Olivier Saint-Jean (Tariq Abdul-Wahad) au Elite Eight (finale régionale) le 27 mars 1994, victoire 76-68
Corliss Williamson à la une de Sports Illustrated (c) John W. McDonough

Corliss Williamson à la une de Sports Illustrated (c) John W. McDonough

Sur l’ensemble du tournoi NCAA, Williamson marque en moyenne 21,7 points en 6 matchs. Avec cette victoire, Arkansas finit la saison avec un beau bilan de 31 victoires et 3 défaites. Avec ces performances, l’ailier est élu joueur de l’année de la Conférence SEC. Il finit la saison avec 20,4 points (62,6 % aux tirs et 70 % aux lancers-francs), 7,7 rebonds et 2,2 passes. A l’issue de cette victoire, Williamson confiait « Vous ne pouvez pas demander un meilleur scénario. Etant un enfant d’Arkansas, jouer pour les Hogs, et gagner le titre national ». Suite à cela, on retrouve son visage à la Une du magazine sportif «  Sports Illustrated ». Avec 694 points inscrits cette saison, il se classe 5ème parmi les meilleurs scoreurs des Razorbacks en une seule saison.  

Et pourtant, ce titre, il n’aura pas pu le soulever. « Big Nasty » nous apprend qu’il n’était pas sur d’effectuer sa deuxième année pensant réellement à la NBA : « Avant de démarrer ma seconde année de fac, j’ai pensé à m’inscrire à la draft NBA. Mais je suis revenu sur ma décision. Je suis heureux de ce que j’ai fait puisque nous avons le championnat cette année-là ». Puis après sa deuxième année, il décide de rester une année de plus à Arkansas en se fixant un but, le doublé avec les Razorbacks : « A ce stade, j’ai décidé d’effectuer mon année junior car je songeais réellement à faire le back-to-back, chose que pas beaucoup de joueurs n’ont fait ». (source : searcyliving.net)

JUNIOR (1994- 1995) : UNE FINALE NCAA PERDUE

Et l’année suivante, Williamson retrouve les sensations d’une finale NCAA puisque Arkansas joue une fois de plus le match ultime d’une saison universitaire. Cette fois-ci, c’est UCLA avec Ed et Charles O’Bannon, Tyus Edney qui se présentent face aux Hogs. Malheureusement, après le succès en 1994, les Razorbacks éprouvent le sentiment inverse en s’inclinant 89-78 face aux Bruins le 3 avril 1995. Williamson termine le match avec 12 points (à 3/16 aux shoots) 4 rebonds et 6 passes.

Lors du tournoi NCAA 1995, Williamson a été solide dans le jeu d’attaque à l’intérieur de la raquette :

  • 19 points à 7/11 aux tirs, 5/7 aux lancers-francs face à Texas Southern au premier tour le 17 mars 1995, victoire 79-78
  • 25 points à 11/20 aux tirs, 3/4 aux lancers-francs face à Syracuse au second tour le 19 mars 1995, victoire 96-94
  • 27 points à 10/16 aux tirs, 7/9 aux lancers-francs face à Memphis au Sweet Sixteen (demi-finale régionale) tour le 24 mars 1995, victoire 96-91
  • 21 points à 8/213 aux tirs, 5/6 aux lancers-francs face à Virginia en finale régionale le 26 mars 1995, victoire 68-61
  • 21 points à 10/17 aux tirs, 10 rebonds face à North Carolina de Rasheed Wallace et Jerry Stackhouse en demi-finale nationale le 1er avril 1995, victoire 75-68
Corliss Williamson face à Rasheed Wallace en NCAA (c) complex.com

Corliss Williamson face à Rasheed Wallace en NCAA (c) complex.com

En 6 matchs sur ce tournoi NCAA, Williamson score en moyenne 20,8 points. Arkansas finit la saison avec 32 victoires et 7 défaites. En 39 matchs, toutes compétitions confondues, Williamson réalise une saison moyenne digne de ses standards : 19,7 points (55 % aux tirs et 66,8 % aux lancers-francs) 7,5 rebonds et 2,3 passes. Pour la deuxième année consécutive, l’ailier est élu meilleur joueur de l’année de la conférence SEC en 1995.

Il n’effectuera pas sa saison senior et se présentera à la draft 1995. En trois saisons passées sous le maillot d’Arkansas, Williamson aura inscrit au total 1728 points, devenant ainsi le 8e meilleur marqueur de l’histoire des Razorbacks. Il rentre au Hall Of Fame d’Arkansas en 2009 pour tout ce qu’il a apporté au basket dans cette ville.

Mike Anderson, assistant des Razorbacks de 1985 à 2002 est bien placé pour parler de Williamson qu’il a vu évoluer en trois ans à Arkansas : « Bien qu’il mesure 2m01, il jouait comme un gars de 2m05, 2m08. C’était un super joueur poste bas. Il était bon en « face-up » et en rentrant des tirs de 4 mètres. Il était si astucieux et bon avec le ballon. Il savait comment utiliser son corps. Quand vous aviez besoin d’un panier, si vous donnez le ballon dans les mains de Corliss, et écartiez nos shooteurs, quelque chose de positif allait se produire ». (sportingnews.com).

Après ses belles universitaires, Williamson accède à la NBA en étant sélectionné en 13ème position par les Sacramento Kings en 1995. Après la défaite en finale NCAA en 1995, il déclarait : « En ayant fait tout ce que je pouvais faire, il était temps pour moi de poursuivre en NBA ». C’est d’ailleurs avec le club californien qu’il réalise sa meilleure saison en termes de points en 97-98 en étant pas loin de remporter le titre de Most Improved Player (deuxième derrière Alan Henderson des Hawks d’Atlanta) : 17,8 points. Il remplira à nouveau son armoire à trophées puisqu’avec les Pistons, franchise où il arrive en 2001, il remporte une bague en 2004 et le titre de meilleur sixième homme en 2002 avec Détroit.

Le match de Corliss Williamson en finale NCAA en 1994 avec Arkansas face à Duke

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Richard Sengmany (425 Articles)
Découvrant le basket dans les années 90 grâce à la diffusion des matchs NBA sur Canal+, je rédige depuis plus de dix ans des articles sur la balle orange, sur d'autres disciplines sportives et la culture.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s