Breaking News

Le 20 décembre 1994, Cedric Ceballos avait une faim de loup!

Les plus belles perfs

Les Lakers de la saison 94-95 resteront dans les mémoires comme l’une des équipes les plus fun à voir jouer. Une franchise rajeunie autour de Nick Van Exel, le rookie Eddie Jones, les vétérans Elden Campbell et Vlade Divac. Mais aussi la signature d’un des meilleurs attaquants de la ligue, Cedric Ceballos en provenance des Suns.

En ce 20 décembre 1994, Minnesota est parti dans la gueule du loup. Cedric Ceballos est devenu l’arme offensive numéro un de son équipe et va faire une petite démonstration de son registre. Bien aidé par ses coéquipiers qui l’ont bien servi tout le long de la série, il va établir un record personnel de cinquante points, la plus grosse performance individuelle des Lakers depuis vingt ans (Gail Goodrich)! Oui même Kareem Abdul Jabbar n’a jamais été jusque là sous la tunique pourpre et or. Ceballos enchaîne les shoots à mi-distance et les contre-attaques, profitant des caviars de Nick Van Exel et Vlade Divac. Dans les dernières secondes, il inscrit le panier à trois points qui lui permet d’afficher 50 points au compteur pour le plus grand plaisir des spectateurs du Great Western Forum et ses coéquipiers.

Et justement, son équipe l’a poussé dans ses derniers retranchements pour aller chercher ce seuil. Ceballos était sur les rotules en toute fin de match et Tony Smith lui a dit qu’il n’était pas question qu’il rentre au vestiaire tant qu’il n’aura pas marqué ses 50 points. Del Harris, le coach des Lakers, voulait le faire sortir, mais les autres joueurs lui ont interdit! Gavé de ballons dans le dernier QT, il inscrit 18 points sur les 22 de son équipe devant un public totalement séduit par leur nouvelle recrue. Les Wolves ont pourtant cherché à ce qu’il échoue, en faisant des prises à trois! Sur la dernière possession, c’est un ancien du championnat de France qui essaye de défendre sur Ceballos, Pat Durham!

« Je ne sais pas comment ce shoot est rentré, Durham était parfaitement positionné sur moi en défense. Tout le monde rêve de mettre 50 points un jour dans sa carrière! » C.Ceballos

La rencontre a été très disputé sur les trois premiers quart-temps avec un duel engagé entre Cedric Ceballos et Isaiah Rider qui pointaient à 32 points chacun avant le dernier acte. Le vainqueur du slam dunk contest 1994 ne marque que trois points par la suite.

La ligne de stats de Cedric Ceballos:

50 pts – 21/31 aux tirs – 3/5 à 3pts – 9 rebonds – 2 contres et 5 ballons perdus en 46 minutes.

CEDRIC CEBALLOS HIGHLIGHTS VS TIMBERWOLVES

Crédits photo : NBAE/Getty Images

Retrouvez plus de Basket Retro sur





About Pred (359 Articles)
Fan de MJ, d'Hakeem, Bird et Sir Charles notamment, déteste les Sonics et le Thunder, peu d'amour pour les Lakers, mais adore par-dessus tout le basket "tough". A passé plus de 10 ans sur la toile basket à débattre et râler comme tout vieux qui se respecte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s